La réussite de votre référencement naturel site web repose sur la qualité du contenu proposé aux internautes, le SEO technique et un netlinking efficace. L’optimisation pour les moteurs de recherche est une branche du marketing.

 

Dans le domaine du SEO, search engine optimization, ces 3 critères majeurs contribuent à l’indexation et au positionnement d’un site sur les moteurs de recherche comme Google. Nos 30 astuces de pro vous permettront de réussir l’optimisation de votre site et de remporter la bataille du SEO.

 

Référencement naturel site web expliqué par un pro du SEO.

Sommaire :

Booster le référencement naturel site web grâce à un contenu de qualité

 

En matière de SEO, et de référencement naturel site web, le premier critère important est le contenu des pages web. Un contenu de qualité plaira autant aux internautes qu’aux moteurs de recherche. Un site web avec des contenus fins et bien pensés se classera alors plus facilement parmi les résultats organiques de la serp.

 

Choisir le bon mot-clé cible avant de rédiger le moindre contenu

 

Vous avez probablement en tête des mots-clés sur lesquels vous souhaitez que votre site se positionne. Néanmoins, il existe parfois un monde entre les termes auxquels vous pensez et ceux que votre audience potentielle a à l’esprit lorsqu’elle formule sa requête sur Google.

 

C’est pourquoi il ne faut pas négliger une étape stratégique avant de rédiger un contenu : la recherche de mots-clés. Commencez par rechercher sur Google les mots-clés auxquels vous aviez pensé en amont.

 

Vous découvrirez alors leur volume de recherche mensuel sur Internet, des mots-clés connexes, les questions fréquentes que se posent les internautes, etc. Ce sont autant de pistes à creuser pour cibler des mots-clés pertinents et répondant à l’intention de recherche de votre cible.

 

Privilégier les mots-clés de longue traîne

 

Lors de votre recherche de mots-clés, vous noterez que certains ont un volume de recherche mensuel bien plus important que d’autres. Cela signifie qu’ils sont plus concurrentiels. Par exemple, le mot-clé “canapé” est bien plus recherché que “canapé convertible 3 places”.

 

Plus un mot-clé est concurrentiel, plus il sera difficile de positionner votre page sur les moteurs de recherche. Dans ce cas, il vaut mieux privilégier des termes moins concurrentiels. Dans le monde du référencement naturel, on parle de mots-clés de longue traîne.

 

Oubliez, par exemple, le mot-clé “chaussure”. Zalando vous mettra KO direct. Attaquez plutôt les mots-clés de longue traîne tels que “comment choisir sa chaussure de running” ou “comment nettoyer une chaussure blanche”.

 

Vous avez tout intérêt à les utiliser dans votre stratégie SEO pour votre référencement naturel site web. De plus, les mots-clés de longue traîne ont tendance à convertir davantage les visiteurs d’un site. Finalement, c’est assez logique. Les internautes qui formulent une requête de longue traîne affinent leur intention de recherche.

 

Se mettre dans la tête de son audience

 

L’une des erreurs fréquentes en matière de création de contenu repose sur un manque de psychologie et d’empathie. Vous n’écrivez pas un contenu pour vous, mais bien pour les visiteurs de votre site web. Cela change tout dans l’élaboration du message et la transmission des idées.

 

Menez l’enquête avant d’écrire sur votre site web. N’hésitez pas à poser des questions à votre audience pour mieux la connaître. Cela va au-delà de l’élaboration d’un persona. Devenez un véritable profileur !

 

Tentez de découvrir, par exemple, la façon dont s’exprime votre audience. Percez également les émotions qu’elle exprime fréquemment. Creusez et tentez de comprendre ses frustrations profondes. Votre futur contenu n’en sera que plus empathique.

 

Comprendre l’intention de recherche des internautes

 

Si vous effectuez un profiling hyper précis de votre cible, vous déterminerez de plus en plus facilement l’intention de recherche qui se cache derrière chacune de ses requêtes. Vous pourrez ainsi imaginer le contenu de vos pages web en fonction de cette dernière.

 

Lorsqu’un internaute formule une requête sur Internet, désire-t-il simplement s’informer ? Trouver un site web spécifique ? Se renseigner pour un achat futur ? Ou acheter un produit en ligne ? Un contenu qui ne prend pas en compte l’intention de recherche tombe à l’eau.

 

Voici un exemple concret. Un internaute qui recherche “chemise homme été” souhaite découvrir les tendances mode de la saison, éventuellement comparer des modèles. Alors qu’un internaute qui recherche “chemise homme été en lin taille 42” a déjà sorti sa carte bleue.

 

Analyser le top 3 des résultats de la serp pour produire un contenu meilleur

 

Pour améliorer le référencement naturel de votre site web, faites mieux que vos concurrents. La serp va vous y aider. Tapez votre requête dans un moteur de recherche et voyez quels sont les trois premiers résultats organiques (résultats après les publicités).

 

Analysez les contenus des trois pages en tête des résultats. Si les trois premières pages de la serp comportent en moyenne 800 mots, écrivez un contenu de 1600 mots. Si les résultats ne donnent que 5 astuces grand max, proposez-en 10.

 

Donner les informations importantes dès le chapô, sans tourner autour du pot

 

Donnez les informations centrales de votre contenu dès les premières lignes du chapô. Appliquez la méthode de la pyramide inversée : le contenu le plus important doit être présenté d’emblée pour répondre à l’intention de recherche de l’internaute.

 

Les 150 premiers mots sont déterminants pour le bon référencement d’une page web. Placez votre requête cible le plus tôt possible dans le chapô et utilisez des mots-clés connexes. Votre page aura plus de chances d’atteindre les extraits enrichis de Google.

 

Optimiser la sémantique de son contenu web

 

L’optimisation sémantique de votre contenu est un levier puissant pour le référencement naturel de votre site. Cependant, oubliez le bourrage de mots-clés, qui est réalisé pour les moteurs de recherche, et certainement pas pour les visiteurs du site web.

 

L’internaute quittera votre site web sur le champ et ça enverra un mauvais signal à Google. Soyez subtil. Éparpillez des mots-clés connexes liés au mot-clé cible dans votre contenu, avec une récurrence moyenne.

 

Le texte de la page doit rester naturel à la lecture. Si vous manquez d’inspiration, utilisez un dictionnaire des synonymes, disponible gratuitement en ligne. L’application Thot est d’une redoutable efficacité pour l’optimisation sémantique. En plus, elle est gratuite.

 

Rédiger des ancres de liens significatives

 

Les liens que vous placez dans votre contenu ont une importance capitale en matière de SEO. Bannissez les ancres de liens génériques comme “cliquez ici” ou “voir plus”.

 

Au contraire, une ancre doit être descriptive et s’inscrire dans le contexte de la page. Ainsi, ciblez un groupe de mots représentatif pour créer une ancre explicite. L’internaute saura à quoi s’attendre s’il clique sur le lien. Le lien sera également plus clair pour les moteurs de recherche.

 

Optimiser l’expérience lecture des internautes

 

Il n’y a rien de pire qu’un internaute qui s’enfuit d’un site web après être arrivé. C’est un très mauvais signe pour Google car il y a un lien entre le positionnement d’un contenu et le temps passé sur la page.

 

Oubliez les gros pavés, les textes qui s’enchaînent et les titres ennuyeux à mourir. Ils détourneront les internautes de votre contenu à coup sûr.

 

Préférez plutôt des titres sous forme de questions, l’utilisation du gras sur les mots importants et de courts paragraphes espacés. Intégrez des visuels pour aérer votre contenu : infographies, images, graphiques, etc.

 

Rédiger un guide complet et fouillé qui couvre l’intention de recherche de l’internaute

 

La serp regorge de guides complets et autres guides ultimes. Si ce format a autant de succès, c’est parce qu’il permet de traiter l’intention de recherche de l’internaute dans son entièreté. Et de dynamiter vos positions dans les résultats organiques de Google.

 

Un guide complet comporte 1000 à 3000 mots et couvre l’intention de recherche des internautes. Pour découvrir toutes les questions qu’ils se posent, des tas d’outils sont à votre disposition sur le web.

 

Voici 5 outils gratuits ou freemium qui vous permettront de recenser toutes les questions que se pose votre audience : Answer the public, les People Also Ask de Google, Ubersuggest, Keywords Surfer et Keywords Everywhere.

 

Booster le référencement naturel site web grâce au SEO technique

 

Un site lent, confus et peu réactif ne séduira jamais Google. Ces astuces de SEO technique aideront les moteurs de recherche à comprendre votre site web. Ce dernier aura alors plus de chances de se classer en tête des résultats organiques de la serp.

 

Connecter son site web à la Google Search Console

 

La première astuce est de connecter votre site web à la Google Search Console. C’est un outil gratuit qui permet de booster le référencement naturel d’un site web. L’installation de la Google Search Console est plutôt facile.

 

De nombreuses fonctionnalités vous aideront à améliorer les performances de votre site. Vous suivrez sa position dans les résultats de recherche. Vous testerez l’indexation des url sur Internet et aurez la possibilité de demander l’indexation des pages web à Google.

 

Construire l’arborescence de son site grâce aux clusters thématiques

 

Une arborescence bien construite fait partie des critères qui aident un moteur de recherche à se repérer sur votre site. Imaginez un magasin où aucun produit ne serait à sa place. Pire, les rayons seraient totalement désorganisés. Auriez-vous envie d’y faire vos courses ?

 

C’est exactement pareil pour les pages de votre site web. Organisez les rayons pour que les internautes s’y retrouvent. Une arborescence de site bien pensée propose une profondeur de contenu intéressante.

 

Créez des clusters thématiques, des plus précis aux plus larges. Par exemple, si vous vendez des produits de puériculture, développez des pages plus profondes sur des thématiques telles que l’alimentation de bébé ou l’éveil à la lecture.


Compresser les images de son site web

 

En règle générale, les images d’un site web représentent 20% de son poids. Des images trop lourdes sont une source de ralentissement d’un site. En les compressant, vous accélérez la vitesse de chargement de votre site.

 

Pour compresser des images, il existe plusieurs méthodes. Vous pouvez le faire directement dans le code en ajoutant un attribut width/height au html de l’image.

 

Si vous développez votre site web sur WordPress, le plugin WP Rocket permet d’ajouter les dimensions d’image manquantes. Optez pour le format JPEG, sauf pour les logos et les illustrations, où il vaut mieux opter pour le format PNG.

 

Choisir le bon CDN, Content Delivery Network

 

Le CDN, ou Content Delivery Network, change la donne lorsqu’il est question de booster la vitesse de chargement d’un site. Un CDN est un ensemble de serveurs, répartis partout dans le monde.

 

En travaillant ensemble, tous ces serveurs diffusent le contenu web aux internautes. Si un internaute à l’autre bout du monde visite votre site, le CDN émettra une connexion à un datacenter proche de lui, plutôt que d’utiliser celui du serveur original.

 

Cloudflare est un CDN intuitif et facile à installer. Il permet un gain de temps allant jusqu’à 20%.

 

Passer du protocole HTTPS au protocole HTTP2

 

Le protocole HTTP2 date de 2015. Il réduit le nombre de requêtes entre le serveur et le navigateur. C’est un levier gagnant pour améliorer le référencement naturel site web. Le protocole HTTP2 rend un site web plus sûr et plus rapide.

 

Passer au protocole HTTP2 est assez facile. L’installation dépend des serveurs. Parfois, une simple mise à jour suffit.

 

Alléger son serveur grâce à la mise en cache

 

La mise en cache, elle aussi, fait partie des facteurs qui améliorent le référencement naturel d’un site web. La mise en cache est le processus de stockage des données en mémoire cache.

 

Lorsqu’un internaute revient sur votre site, la mise en cache évite de télécharger à nouveau tous les éléments, comme les polices ou votre logo. Ainsi, la mise en cache allège votre serveur en évitant de lui adresser de nouvelles requêtes.

 

Paramétrez la durée de cache en fonction de votre site web, notamment si son design évolue souvent. Il est possible de régler la mise en cache depuis les en-têtes “Cache control” et “Expires”.

 

Utiliser les fichiers robots.txt pour orienter Googlebot

 

Contrôlez davantage le travail d’indexation des moteurs de recherche en leur donnant des indications précises. Si certaines pages de votre site sont prioritaires, d’autres le sont moins.

 

Aidez-vous des fichiers robots.txt pour éloigner les robots de certains contenus. Ces derniers se trouvent dans le répertoire racine de votre site (votresite.com/robots.txt).

 

Grâce à des directives pour les robots.txt, indiquez quelles pages de votre site web les moteurs de recherche doivent explorer ou non.

 

Créer un sitemap et le soumettre sur la Google Search Console

 

Un sitemap regroupe les URL de votre site. Il aide les robots d’exploration à parcourir et à indexer votre contenu, notamment les pages prioritaires. C’est comme si vous donniez une carte routière aux robots des moteurs de recherche.

 

Un sitemap peut donc améliorer le référencement naturel de votre site web. Une astuce efficace consiste à créer un sitemap conforme à ce qu’attend Google et à le soumettre directement sur la Google Search Console. 

 

Prendre en compte l’expérience mobile de l’utilisateur

 

La plupart des internautes naviguent sur les sites web depuis leur mobile. L’accessibilité d’un site depuis un mobile est un critère à prendre en compte pour le référencement naturel de votre site web.

 

Privilégiez une conception réactive, c’est-à-dire un site web pensé pour s’adapter à l’écran de n’importe quel appareil. L’AMP, Accelerated Mobile Page, augmente la vitesse de chargement du contenu sur mobile.

 

Utiliser les données structurées de Schema.org

 

Donnez un coup de pouce aux robots de Google en facilitant leur compréhension de vos pages web. Schema.org est une bibliothèque gratuite de données structurées.

 

Il suffit d’ajouter ces données structurées dans le code de votre site web, de façon stratégique. L’utilisation de Schema.org vous permettra d’atteindre la position 0 ou featured snipped plus facilement.

 

Booster le référencement naturel site web grâce aux netlinking

 

Le netlinking est le troisième levier à prendre en compte pour booster le référencement naturel site web. Les liens externes, ou backlinks, qui mènent à un site augmentent sa popularité sur Internet.

 

Après avoir optimisé le SEO technique de votre site et ses contenus, attirez l’attention des autres sites web grâce au netlinking.

 

Privilégier la qualité des liens à leur quantité

 

Entre 100 backlinks de faible autorité et 10 backlinks provenant de sites qualifiés : que choisissez-vous ? Un lien externe émis depuis un site qui fait autorité est plus puissant qu’un lien externe provenant d’un site peu populaire aux yeux de Google.

 

Choisissez des liens pertinents en vérifiant le score d’autorité du site qui fait un lien vers le vôtre. Plus ce score d’autorité est élevé, plus il qualifie le lien fait vers votre contenu. 

 

Le meilleur outil d’analyse de backlinks est Ahref. Entrez le site en question dans la barre de recherche d’Ahref et vérifiez son score d’autorité (DR).

 

Choisir des liens pertinents liés au secteur d’activité concerné

 

Plutôt que la quantité, optez pour des liens provenant de sites en rapport avec votre secteur d’activité. C’est ce qui confortera la crédibilité de votre site web.

 

Par exemple, si vous vendez des produits d’épicerie fine, inutile de viser tous les liens en lien avec le secteur alimentaire lors de votre campagne de netlinking. Privilégiez plutôt des backlinks spécifiques à votre niche. Ils renforceront le positionnement de votre site sur Internet.

 

Trouver les contenus qui mentionnent votre site sans faire de liens

 

Repérez les sites qui parlent du vôtre sans émettre aucun lien. Demandez-leur ensuite un lien. C’est l’opportunité de réussir son netlinking rapidement. En effet, si ces sites apprécient votre marque, il y a de fortes chances qu’ils acceptent d’intégrer un lien vers l’un de vos contenus.

 

Pour repérer les sites qui mentionnent le vôtre sur Internet, utilisez un outil comme Mention. Mention est une solution de veille en ligne.

 

Demander un lien vers l’un des contenus existants

 

Pour gagner des backlinks, vous pouvez utiliser une méthode très directe. Cherchez des sites en rapport avec votre secteur d’activité. Envoyez ensuite un mail aux personnes concernées et demandez-leur si elles acceptent d’intégrer le lien de votre contenu sur leur site.

 

Plus concrètement, si vous souhaitez recueillir des backlinks pour l’un de vos articles de blog, trouvez des blogs pertinents liés à votre thématique. Présentez-leur votre contenu comme une occasion d’enrichir leur propre blog.

 

Suggérer un lien de manière plus subtile

 

Si vous n’êtes pas à l’aise avec la méthode frontale, optez pour une méthode de netlinking plus subtile. L’idée ici est de suggérer un lien à quelqu’un sans le lui demander explicitement.

 

Cherchez sur le web un contenu de qualité appartenant à votre niche. Envoyez un mail à la personne concernée pour la féliciter de son contenu et lui dire ce qui vous a plu.

 

Ensuite, expliquez-lui que, vous aussi, vous avez rédigé un contenu. Demandez-lui alors son avis sur votre texte (en vous retenant de lui réclamer ouvertement un backlink). Vous aurez probablement la bonne surprise de découvrir un lien pointant vers votre contenu.

 

Créer une infographie virale, à partager sans modération

 

L’infographie est un aimant à backlinks. Elle vous permettra de propulser votre contenu en tête de la serp. Pour y parvenir, partez d’une requête stratégique, plutôt de longue traîne.

 

Rédigez un contenu qui ferait pâlir d’envie vos concurrents. Réalisez ensuite une infographie qui illustre explicitement vos propos.

 

Mettez au courant les blogs de votre niche. Proposez-leur de découvrir cette infographie hyper lisible, en toute subtilité. A ce stade, retenez-vous de leur demander un lien vers votre site web.

 

Si les personnes acceptent de découvrir votre infographie, rédigez l’intro et glissez-y un lien menant vers votre page web.

 

Identifier les liens cassés sur les sites qui pointent vers les résultats en top 3

 

Il est possible de promouvoir votre contenu en chassant les backlinks concurrents grâce à un outil comme Ahrefs. Pour la requête qui vous intéresse, observez les sites en tête de la serp.

 

Notez tous les sites web qui leur font des backlinks. Trouvez les liens cassés dans leur page et proposez votre contenu en remplacement.

 

Partager des articles de blog sur les réseaux sociaux

 

Pour améliorer le positionnement de votre site web sur Internet, parlez de votre blog sur les réseaux sociaux. Lorsque vous publiez un nouvel article de blog, faites-en une publication sur LinkedIn ou Instagram et partagez le lien.

 

Vous pouvez aussi créer des épingles sur Pinterest menant à vos articles de blog. Ces astuces vous permettront de renforcer la popularité et l’autorité de votre site web. Et, qui sait, vous gagnerez probablement de nouveaux backlinks.

 

Offrir un contenu en échange d’un lien menant vers son propre site

 

Cette astuce prend du temps mais elle vous assure des backlinks de qualité. Le but ici est de trouver des sites web de votre niche faisant autorité sur Internet.

 

Proposez-leur de rédiger gratuitement un contenu pour leur blog. C’est ce qu’on appelle communément un article invité, dans le monde du blogging. En échange, glissez un lien externe pointant vers une page de votre propre site.

 

Appliquer la stratégie gagnant-gagnant avec 2 autres sites web

 

Pour renforcer l’autorité de votre site web, faites équipe avec d’autres sites web. Cherchez des sites qui seraient intéressés par un échange de liens, sans entrer en concurrence avec votre activité.

 

Une fois ce trio constitué, le site A fera des liens vers le site B. Le site B fera des liens vers le site C. Et le site C fera des liens vers le site A. Cette astuce permet de créer des backlinks plus naturellement qu’avec un échange de liens réciproques entre un site A et un site B.

 

Vous avez désormais 30 astuces pour référencer votre site web comme un pro. En alliant, SEO technique, qualité de contenu et netlinking, vos pages auront de bonnes chances de remporter la première place sur la serp.

 

Un consultant en SEO vous aidera à mettre en place ces critères de référencement naturel site web pour gagner plus de trafic et plus de clients sur votre site web.

Published On: juillet 4th, 2022 / Categories: Référencement naturel /

Inscrivez vous à notre newsletter !

Pour recevoir en live les dernières tendances et astuces du marketing digital !